Baby blues : que faire ?

0

Le « baby blues » également appelé syndrome du troisième jour est un phénomène fréquent chez les jeunes mamans après leur accouchement, en effet 5 à 8 femmes sur 10 en seraient atteintes. Cette dépression touche les femmes dans les jours qui suivent l’accouchement.

Les symptômes du baby blues

Le baby blues se reconnaît à la présence d’au moins cinq de ces symptômes : humeur triste et sentiment de vide, manque de plaisir et d’intérêt, modification de l’appétit, trouble du sommeil se traduisant généralement par une insomnie, fatigue générale et manque d’énergie, grande agitation, idées suicidaires, manque de concentration et incapacité à se décider.

maman

maman

Le baby blues s’expliquerait par la brusque variation d’hormones liée à la grossesse et il serait plus fréquent lorsque l’enfant est un garçon.

Le chamboulement subi n’est pas seulement physique, il est également émotionnel, avec l’arrivée d’un bébé dans sa vie, le poids de nouvelles responsabilités pèse sur les mamans qui ont parfois du mal à le supporter. Il est parfaitement normal de se sentir angoissée et de ne pas savoir immédiatement comment prendre soin d’un nouveau-né, le rôle de maman s’apprend jour après jour.

Comment lutter contre le baby blues ?

Le baby blues doit être diagnostiqué et traité au plus vite pour le bien être de l’enfant, mais également de la mère. Celui-ci a besoin de développer un lien fort avec sa mère et lorsque celle-ci est victime de baby blues elle en est le plus souvent incapable.

La maman se sent généralement coupable car tout le monde autour d’elle lui dit que c’est le plus beau jour de sa vie et qu’elle est comblée, alors qu’elle ressent une profonde solitude et un sentiment de tristesse, il ne faut donc pas rester dans cette situation et il ne faut pas hésiter à en parler !

Pour vous faire aider, n’hésitez pas à déléguer certaines tâches, un proche peut vous faire la cuisine, le ménage, vous aider à prendre soin de votre bébé, par exemple votre sœur ou votre mère. Elles vous connaissent bien et leur soutien sera généralement bénéfique. Pensez à vous et à vous reposer, c’est important ! Il est nécessaire de bien s’hydrater pour recharger son corps. Vous pouvez opter pour un massage, une pédicure, un bon bain chaud afin de vous permettre de vous relaxer et de lâcher prise.
Profitez des siestes de bébé pour dormir vous aussi, un bébé passe beaucoup de temps à dormir les premiers jours, cela vous permettra donc de vous reposer, un accouchement est fatigant ne l’oubliez pas !

Généralement, le baby blues n’est pas une situation qui dure, avec le soutien de la famille et des amis il disparaît au bout de quelques jours.

Toutefois, si tel n’est pas le cas, il faut se demander si vous n’êtes pas atteinte de dépression post partum. Il est possible d’en parler avec votre sage-femme. La mère peut choisir de s’orienter vers une psychothérapie de soutien, une assistance familiale, un traitement antidépresseur ou des anxiolytiques.

VN:F [1.9.22_1171]
Vous avez aimé cet article ? Votez !
9.0/10 (1 vote)
VN:F [1.9.22_1171]
Classement: 0 (sur 0 votes)
Baby blues : que faire ?, 9.0 out of 10 based on 1 rating
Une question ? Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>